lundi 14 décembre 2015

Démocratie



« Le moderne est sans discussion ; c’est cela d’abord, et non qu’il soit bon ou mauvais, qui en fait une barbarie totale. »
Philippe Muray

« Commencez par adopter une position critique envers tout idée politiquement correcte.
Forcez-la à se justifier. La plupart du temps, elle n’y arrive pas. »
Noam Chomsky




Ouf ! On a eu chaud ! On a évité de peu la catastrophe ! L’Apocalypse même ! La République était en danger ! La démocratie menacée ! Le fascisme était à nos portes ! Le bruit de bottes se rapprochait. Toute la France tremblait.
Mais nos héroïques Résistants se sont levés comme un seul homme. Contre le retour des heures sombres de notre Histoire, ils n’ont pas faibli. N’écoutant que leur courage — et leur tolérance —, ils ont copieusement dénigré, désinformé, calomnié, insulté. Respectueux de la diversité, débordants de fraternité, ils ont contre leurs adversaires répandu les plus abjectes calomnies, les plus odieuses contrevérités, déversé un torrent ininterrompu de propagande et de caricatures diffamatoires. Sur les réfractaires et les indécis, ces défenseurs acharnés de la liberté d’opinion ont exercé un formidable chantage au fascisme, et déployé une stratégie d’intimidation qui, en d’autres temps, et dans d’autres régimes, aurait été nommée « terreur intellectuelle ». Ah, quelles belles armes ! Quelle grandeur d’âme ! Et quel talent ! S’il est vrai que la noblesse d'un combat se révèle dans la noblesse des moyens employés pour le mener, alors sans aucun doute nos Jean Moulin 2.0 sont de grands hommes. Des héros ! Ils marqueront l’Histoire ! Qu’attend l’ectoplasme Hollande pour leur remettre à tous la légion d’honneur ? A l’occasion d’une maxi garden partouze citoyenne à l’Elysée ? Entre bien-votants ? Financée comme de juste par la France nauséabonde et du repli sur soi ?

Ah, quel grand moment de démocratie nous avons vécu, ce dimanche soir ! Rendez-vous compte ! L’alliance de 3 partis, soutenue par le retrait du 4ème, a triomphé au second tour d’un parti qui, à lui seul, leur mettait plus de 10 points dans les dents au premier tour. Si ce n’est pas cela, vaincre à la loyale, je ne sais plus ce qu’est la loyauté. Si ce n’est pas cela, respecter la voix du peuple, je n’y connais plus rien en respect du peuple. Si ce n’est pas cela, une démocratie qui fonctionne bien, je ne sais plus ce qu’est la démocratie.
Mais oui, c’est une démocratie intègre, digne, irréprochable qui s’est donnée en spectacle ce dimanche ! Une démocratie saine ! Exemplaire ! Une démocratie dans laquelle un parti qui fait 30% au premier tour est écrasé au second tour par la grâce de fusions, de retraits de listes et autres nobles manœuvres, mais oui, c’est la quintessence de la Démocratie ! Du jeu démocratique, comme on dit ! Vous avez encore perdu ? Mais c’est le jeu, ma pauvre Lucette ! Marrant comme jeu, non ? Qui perd gagne, ça s’appelle. Ainsi un parti qui réunit 30% des suffrages est représenté à l’Assemblée nationale par 2 députés sur 577, soit 0,3%. C’est-à-dire cent fois moins que son poids réel. Mais c’est tout à fait normal ! C’est le mode de scrutin, que voulez-vous ? C’est ça, enfin, la Démocratie ! D’ailleurs dans quelques décennies tous les historiens le confirmeront ! Comme ils confirmeront que nous vivons dans une démocratie où les journalistes sont libres ! Impartiaux ! Objectifs ! Une démocratie où le traitement médiatique de l’information est équilibré ! Neutre ! Sans parti pris ! Et sans matraquage !
Aucun risque de manipulation ni de propagande, nous sommes au pays de Voltaire ! Et de Descartes ! Le pays des Lumières ! C’est dire si notre esprit critique est aiguisé! Notre discernement sans faille ! Car nous sommes car-té-siens ! C’est la Raison qui nous gouverne, non les viles passions populistes !
Hermétiques au prêt-à-penser, aux incantations et aux caricatures, nous savons, nous, justifier tout ce que nous affirmons ! Pas d’accusation sans fondement chez nous ! Pas de dogmatisme ! Eh oui, nous pouvons expliquer pourquoi le F-Haine est un parti fasciste et nazi ! Nous avons tous les arguments ! Toutes les explications ! Certains esprits chagrins nous reprocheront d’ainsi banaliser le fascisme et le nazisme, mais qu’y pouvons-nous ? Les faits sont là, incontestables ! Marine Le Pen et Hitler, même combat !
Mais pour l’heure, ne boudons pas notre plaisir. Nous pouvons être fiers. Fiers de nos méthodes, fiers de notre sang-froid. Dans l’épreuve, nous sommes restés dignes. Et la Résistance a triomphé. Le vrai, l'immense, le plus terrible danger du XXIème siècle est écarté.
Cependant il faudra rester vigilants : le ventre de la bête immonde est encore fécond. Les 7 millions de fachos, de pétainistes et de nazis qui ont voté ce dimanche n’ont pas disparu. D’autres combats seront donc à mener pour les éradiquer. A cet égard, l’appel au viol des électrices FN publié cette semaine dans L’Obs n’était qu’un avant-goût de ce dont nous sommes capables pour protéger les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité qui nous animent, nous, les humanistes. En attendant, n’oublions pas : il ne faut pas stigmatiser. Et puis surtout : pas d’amalgame. Car nous sommes tous frères.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire